samedi 31 décembre 2016

Bilan de l'année 2016

Notre page Facebook ! On a dépassé les 1 500 j'aime sur la Page Facebook !

Notre groupe de discussion Facebook : Pour + de partage
Bientôt 500 membres dans le Groupe TIC TAC BOOKS


Une jolie année 2016 sur la plan littéraire, bien qu'inégale car plus calme en fin d'année. 
De jolies lectures, de jolies découvertes. 
Entre partenariats, salons littéraires, rencontres de lecteurs/lectrices... 

Voici le bilan de l'année écoulée.




Les coups de coeur > lire cet article blog
 
Lecture en coursLecture en coursLecture en cours
En lecture 



Textes de Sybelline, 
 j'ai écris quelques petites choses durant 2016
  &
THÉÂTRE
 &
CINÉMA
L'origine de la violence - avant première
 &
 RENCONTRES et évènements
 &
 SALONS LITTERAIRES

 
Le blog Du Temps Pour Lire, la page et le groupe Facebook TIC TAC BOOKS ont grandit e, 2016, une année riche en rencontres REELLES et de riches échanges virtuels.

2016, ce sont aussi des déceptions (auteurs, partenaires, blogueurs...), en effet la blogosphère, le monde littéraire, ce n’est pas le pays des bisounours ... on va dire, j’essaye de garder ou prendre mes distances lorsque je le pense nécessaire. 

Le blog a été plus (trop) calme depuis septembre... 
Il va être refondu en 2017 et passer sur wordpress, à suivre... 

2016 a été riche en échanges avec les auteurs et les maisons d’Editions. 
J’ai même eu un petit article dans le journal gratuit de ma ville. 

Une jolie année littéraire bien qu’inégale. 

MERCI A TOUS !

dimanche 25 décembre 2016

JOYEUX NOEL


Illustrator - @création by Sybelline - dec 2016

> Qu'on le passe seul ou en famille, ça reste un moment particulier, avec l'odeur des clémentines et de sapin, du bon vin, des rires et des larmes, le bruit des papiers cadeaux déchirés... Et les yeux vont s'illuminer, les papilles se réveiller.
... Des souvenirs de noël passés qui reviennent...
Pensée pour toutes les personnes ne sont plus là pour le fêter avec moi ! Penser à eux est déjà les faire revenir un peu.
...
> Je vous souhaite de la joie, des rires et du plaisir.
N'oubliez pas de dire je t'aime aux personnes que vous aimez !


**** JOYEUX NOEL !


L'année dernière, j'étais sur les plages de Normandie 
à la même date et j'écrivais sur le sable...

jeudi 22 décembre 2016

Mes romans coup de coeur 2016 sont...




Cette année, j'ai lu des petites merveilles, je vous en parle :


MES COUPS DE COEUR 2016

Lecture en coursLecture en coursLecture en cours
En lecture 

- Le club des incorrigibles optimistes ♥  de Jean-Michel Guenassia 
Le texte est d'une telle richesse. C'est un roman passionnant, on est plongé en plein dans les années 60. On se sent membre du club, j'ai tellement aimé y trainer avec Michel. Une magnifique découverte. Captivant et touchant.

 -  Camille, mon envolée de Sophie Daull 
J'ai fini ce roman en larmes...
Ce roman réussit a surmonter la mort en insufflant un peu de vie, Camille à tout jamais envolée et ressuscitée pour quelques instants à travers les mots de sa maman.  Et tout cela est fait d'une façon si digne et si courageuse. Un premier roman bouleversant. 

 - L'oubliée de la ferme des brumes de Corinne Javelaud 
C'est tout le parcours de Colombe que l'on découvre : de l'adolescente orpheline à la femme libre qu'elle deviendra...Ses amours, ses joies, ses peines, ses combats... 
Dans ce contexte historique : la 2ème guerre mondiale, la résistance, la collaboration, l'occupation... Quels rôles vont endosser chaque personnage ? Colombe est si attachante... Il vous faut la découvrir. 

- L'insigne du boiteux de Thierry Berlanda 
 Oui malgré l'horreur, j'ai eu plaisir à lire ce roman policier, j'ai aimé l'écriture percutante non dénuée d'humour. Les personnages joutent à qui sera le plus fort dans la devinette.L'équipe du commandant Falier saura-t-elle protéger Jeanne et son fils ? Qui est ce "Prince" ? Pourquoi ces rituels ?  Une lecture prenante et haletante. 

Nostalgie, quand tu nous tues de Rodolphe Fontaine 
J'ai aimé les joutes verbales entre ces deux amis d'enfance : toutes ces petites citations bien placées tout le long du récit.  J'ai beaucoup aimé le coté très musical : quelques morceaux musicaux cités de ci de là. L'écriture est jolie, c'est rond et fluide, de ce fait on est vite plongé dans l'histoire. De plus, le suspens est bien entretenu, le tout est si bien mené. Une lecture captivante. 

En attendant Bojangles d'Olivier Bourdeaut
Quel joli roman sur la sensibilité, sur l'amour, sur la folie... sur la bi polarité... Quelle poésie, quelle sensibilité... C'est un premier roman, Monsieur Olivier Bourdeault, vous êtes un enchanteur. Merci. J'ai aimé vous lire, je vous ai lu avec le coeur et j'ai adoré cela. L'histoire est magnifique, les mots sont délicieux, ce livre est une fête, une folie, un enchantement, une bulle de tendresse. 

- Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une de Raphaelle Giordano 
Vous allez être assurément surpris et touchés, ce livre va vous changer ! C'est un 'livre pansement' : lisez le et essayez de prendre le chemin de Camille. Une bouffée d'optimisme à mettre dans toutes les mains. Un livre à garder ensuite tout près de soi pour le rouvrir régulièrement. Un 'livre doudou' presque... 

- Histoire d'@ de Laure Manel 
Mathilde et Cyril... des amis d'enfance qui ont sauté le pas, des Harry rencontre Sally; et ils se sont perdus de vue et... Ils se retrouvent PAR MAILS, virtuellement...Et que se passera t il ? Ont-ils changé ? Ont-ils refait leur vie... Les souvenirs peuvent-ils faire revivre les sensations, les émotions, les sentiments  d'antan ? On le découvre au fil de leurs échanges de mails... 

Les crevettes ont le coeur dans la tête de Marion Michau 
COUP DE COEUR pour cette lecture "fifille" délurée, fraîche et amusante ! Non non pas de romance, on y suit les péripéties de Marion, scripte et CELIBATAIRE. Elle recherche pourtant l'homme qui pourrait lui correspondre, elle recherche l'amour... Elle y décortique son célibat, ses rencontres, ses beuveries, ses bourdes...
Elle parle aussi de ses copines, de ses exs...

 Merci aux auteurs de nous enchanter.

dimanche 20 novembre 2016

[Wattpad] Le dernier train, by Invictus


"Les plus belles rencontres sont les plus improbables." 
Deux inconnus, deux mondes qui se côtoient en ignorant tout l'un de l'aure. 
Deux être brisés, qui oublient l'espace d'un trajet en train, le destin qui est le leur...


POUR LIRE cette histoire qui est en cours d'écriture mais déjà bien avancée 




------------------
C'est mon 1er article sur une histoire que j'ai lu sur la plateforme WATTPAD.
------------------
Wattpad est un site social d’accès libre où les usagers inscrits peuvent écrire et partager gratuitement récits, poèmes, fanfictions et articles en tout genre, en les rendant accessibles en ligne ou sur une application mobile avec la possibilité de lecture hors connexion. 
La plupart des contributions adoptent la forme du roman-feuilleton, avec de courts chapitres d’environ deux mille mots. Il s’y trouve des textes d’auteurs déjà publiés ou complètement inconnus. Les lecteurs sont invités à poster leurs commentaires, tant sur un auteur, un livre ou un paragraphe.

Ce site permet également d’envoyer des messages entre les utilisateurs, développant ainsi la communication entre les écrivains et leur public, mais aussi le « bouche à oreille » sur les histoires publiées.

MON AVIS

26 parties pour le moment. 

Au départ, je me suis dit c'est une histoire d'amour qui surfe sur la tendance roman sentimental-érotique du moment. Eh bien non, il ne faut pas s'arrêter au début... Je vous en dit un peu plus... 

C'est la rencontre d'une parisienne et d'un migrant, ah oui cela devient plus complexe en effet.. Et ? Il faut lire pour savoir le contenu. Et que d'humanisme, que l'on soit croyant ou pas, je pense qu'il vous faut lire ce texte... J'ai pleuré à certains moments, émouvants et si... De jolis mots...

Merci encore à son auteur qui m'a contactée hier via facebook, une proposition anodine de lecture qui a piquée ma curiosité et j'ai passé une bonne partie de la matinée à lire l'histoire - alors que lire n'était pas prévu - c'est une découverte. Je partage donc car je suis enthousiasmée par cette lecture.

Vivement la suite puisque ce texte est en cours d'écriture, c'est le principe du site, les auteurs publient et on les lit...

lundi 14 novembre 2016

Un autre que moi de Véronique Olmi


Titre : Un autre que moi
Auteur : Véronique Olmi

Éditeur :

Éditions Albin  Michel

Date de parution :

Janvier 2016

Genre :

contemporain, théâtre

Nombre de pages :
144
Dans ma bibliothèque : oui
Date de lecture :
novembre 2016



L'histoire
Se retrouver face à un homme de quatre-vingts ans qui prétend être lui-même : c'est l'étrange expérience que fait Fred le soir de ses quarante ans. Peut-on modifier le cours du temps ? Qui y perdrait, et à quel prix ?
 
MON AVIS

J'aime lire Véronique Olmi depuis que j'ai eu un coup de cœur pour son roman "Le premier amour" qui m'a tellement parlé !

Là c'est un dialogue entre un homme de 40 ans et lui-même à l'âge de 80 ans.
Et qu'est-il devenu ?
Doit-il changer le présent pour changer le futur ?

Ce livre se lit très vite.
Sans prétentions.
Juste la plume ronde de l'auteur pour notre plus grand plaisir.


Partage sur les sites suivants :  Livraddict

dimanche 13 novembre 2016

[humeur] 13 novembre, il y a un an...

Il y a un an, le 13 novembre 2015...
Et le lendemain, je mettais le billet d'humeur suivant : Les mots.. Les maux... 
Le coeur en janvier...


Et en ce funeste anniversaire, j'ai envie de partager ce superbe discours de Charlie Chaplin extrait du film "Le dictateur" de 1939,  

Chaplin s'insurge contre la dictature montante qui empoisonne l'Europe et tourne en dérision Hitler et son idéologie qu'il considère comme une grande menace contre la paix et l'avenir des peuples....et l'Histoire lui donnera hélas raison.


"...Je suis désolé, mais je ne veux pas être empereur, ce n'est pas mon affaire.
Je ne veux ni conquérir, ni diriger personne.
Je voudrais aider tout le monde dans la mesure du possible, juifs, chrétiens, païens, blancs et noirs. Nous voudrions tous nous aider si nous le pouvions,
les êtres humains sont ainsi faits.

Nous voulons donner le bonheur à notre prochain, pas lui donner le malheur.
Nous ne voulons pas haïr ni humilier personne.
Chacun de nous a sa place et notre terre est bien assez riche, elle peut nourrir tous les êtres humains.

Nous pouvons tous avoir une vie belle et libre mais nous l'avons oublié. 
L'envie a empoisonné l'esprit des hommes, a barricadé le monde avec la haine,
nous a fait sombrer dans la misère et les effusions de sang.

Nous avons développé la vitesse pour nous enfermer en nous-mêmes.
Les machines qui nous apportent l'abondance nous laissent dans l'insatisfaction. Notre savoir nous a fait devenir cyniques.

Nous sommes inhumains à force d'intelligence, nous pensons beaucoup trop et nous ne ressentons pas assez. Nous sommes trop mécanisés et nous manquons d'humanité. Nous sommes trop cultivés et nous manquons de tendresse et de gentillesse. Sans ces qualités humaines, la vie n'est plus que violence et tout est perdu.

Les avions, la radio nous ont rapprochés les uns des autres, ces inventions ne trouveront leur vrai sens que dans la bonté de l'être humain, que dans la fraternité, l'amitié et l'unité de tous les hommes.


En ce moment même, ma voix atteint des millions de gens à travers le monde, des millions d'hommes, de femmes, d'enfants désespérés, victimes d'un système qui torture les faibles et emprisonne des innocents.

Je dis à tous ceux qui m'entendent : Ne désespérez pas ! Le malheur qui est sur nous n'est que le produit éphémère de l'habilité,de l'amertume de ceux qui ont peur des progrès qu'accomplit l'Humanité.

Mais la haine finira par disparaître et les dictateurs mourront, et le pouvoir qu'ils avaient pris aux peuples va retourner aux peuples.Et tant que des hommes mourront pour elle, la liberté ne pourra pas périr.
Soldats, ne vous donnez pas à ces brutes, à une minorité qui vous méprise et qui fait de vous des esclaves,Soldats, ne vous donnez pas à ces brutes, enrégimente toute votre vie et qui vous dit tout ce qu'il faut faire et ce qu'il faut penser, qui vous dirige, vous manoeuvre, se sert de vous comme chair à canons et qui vous traite comme du bétail.

Ne donnez pas votre vie à ces êtres inhumains, ces hommes-machines avec une machine à la place de la tête et une machine dans le coeur.
Vous n'êtes pas des machines !
Vous n'êtes pas des esclaves !
Vous êtes des hommes !
des hommes avec tout l'amour du monde dans le coeur.

Vous n'avez pas de haine, sinon pour ce qui est inhumain, ce qui n'est pas fait d'amour. Soldats ne vous battez pas pour l'esclavage mais pour la liberté.

Il est écrit dans l'Evangile selon Saint Luc
"Le Royaume de Dieu est dans l'être humain", pas dans un seul humain ni dans un groupe humain, mais dans tous les humains, mais en vous,en vous le peuple qui avez le pouvoir.Le pouvoir de créer les machines,le pouvoir de créer le bonheur.Vous, le peuple, vous avez le pouvoir. Le pouvoir de rendre la vie belle et libre,le pouvoir de faire de cette vie une merveilleuse aventure.

Alors au nom même de la Démocratie, utilisons ce pouvoir.

Il faut tous nous unir, il faut tous nous battre pour un monde nouveau, un monde humain qui donnera à chacun l'occasion de travailler,qui apportera un avenir à la jeunesse et à la vieillesse la sécurité. Ces brutes vous ont promis toutes ces choses pour que vous leur donniez le pouvoir : ils mentaient.Ils n'ont pas tenu leurs merveilleuses promesses ; jamais ils ne le feront. Les dictateurs s'affranchissent en prenant le pouvoir mais ils font un esclave du peuple.

Alors, il faut nous battre pour accomplir toutes leurs promesses. Il faut nous battre pour libérer le monde, pour renverser les frontières et les barrières raciales,pour en finir avec l'avidité, avec la haine et l'intolérance.

Il faut nous battre pour construire un monde de raison,un monde où la science et le progrès mèneront tous les hommes vers le bonheur.

Soldats, au nom de la Démocratie, unissons-nous tous !    

lundi 24 octobre 2016

La pièce obscure d'Isaac Rosa

 
Titre : La pièce obscure
Auteur : Isaac Rosa
Éditeur :
Éditions Christian Bourgois
Date de parution :
Septembre 2016
Genre :
contemporain, littérature espagnole
Nombre de pages :
280
Dans ma bibliothèque : oui
Date de lecture :
Octobre 2016

 Roman reçu lors de l'opération Masse critique + d'infos
 




L'histoire
Directement inspiré par les événements de l'Espagne contemporaine, le roman La Pièce obscure raconte l'histoire d'un groupe d'amis, bien installés dans la démocratie naissante après la mort de Franco et la société de consommation qui la caractérise, qui louent un local dont ils transforment le sous-sol en pièce noire dans laquelle ils se livrent à de nouvelles formes de relations, notamment sexuelles et hédonistes, protégés par l'anonymat que leur offre l'obscurité absolue. Rapidement, la pièce obscure se transforme en refuge, en rempart dressé contre les répercussions de l'évolution de la société et la crise que ces jeunes gens n'attendaient pas. C'est la perte des illusions que raconte ce roman, à travers le bilan de quinze années qui aboliront toutes certitudes et obligeront les membres du groupe à une douloureuse réflexion sur eux-mêmes.
 
MON AVIS

J'ai eu du mal à entrer dans cette obscurité, d'autant qu l'auteur nous prends souvent à parti, pour que l'on soit nous aussi l'une des personnes entrant dans la pièce obscure.

Par des retours en arrière, feed-back, on suit l'histoire d'une bande d'amis qui ont décidé d'obstruer une pièce en sous sol...

Ce qui était au départ un lieu de plaisir va devenir... peu à peu... bien d'autres choses...
Un univers clair-obscur oscillant entre excitation et angoisse...
Peuplé d'interdits et de recherche de soi...

Je regrette le coté trop descriptif du roman qui fait que j'ai eu du mal à le lire.
Aucunes dialogu, ce n'est qu'une narration.   Le style est de qualité pourtant.

Une lecture pas facile du tout, oui c'est une lecture 'dérangeante',on se sent 'voyeur',  bien que l'on ressent la honte du narrateur qui spécifie bien (trop) souvent que tout cela a été possible parce qu'ils étaient des personnes différentes à cette époque, que cela n'aurait pas été possible après...

C'est un découverte pour moi, auteur à suivre...


Partage sur les sites suivants :  Babélio

mercredi 12 octobre 2016

[salon littéraire] 25ème heure du Mans - Notes d'interviews

Oh mais je suis à la bourre pour vous retranscrire certaines choses du salon manceau 
 la 25eme heure du livre qui s'est tenu début octobre 2016, je vous en parle ici

> Oui j'ai noté des choses intéressantes et je les partage donc ce jour 
en mettant l'article à la bonne date !


 C'est parti, je vous en dit un peu plus...

 ----------------------------
J'aurai voulu rencontré le manceau Steevy Boulay, on a essayé et il n'était jamais à son stand donc... Ben non ! On l'a vu en interview et j'ai noté quelques petites choses.

Stevy Boulay nous dit avoir lu 1 livre par semaine durant 13 ans.  

Il nous a cité "Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire" - mon avis - (moi aussi j'ai beaucoup aimé).  Il nous a dit avoir mis 10 ans avant de sortir son roman "Le devoir avant tout"où il y a plein de clin d'oeil au Mans.


  ----------------------------

- "Noir c'est noir... Polar" , Entretien avec Sandra Martineau et Emmanuel Grand -
Interviews radio


Emmanuel Grand explique le choix du lieu où se passe le polar est essentiel, il aime s'imprégner des lieux pour ses romans, puis l'imaginaire prend le relai de la connaissance des lieux et des personnages. 

Un bon polar ? 
C'est une bonne histoire, nous dit-il, une histoire qu'on n'a pas envie de lâcher lorsqu'on a ouvert le roman, une histoire qui doit prendre le lecteur et ne plus le lâcher. Il parle de son roman précédent "Terminus belz"qui a eu un gros succès et obtenu le prix sncf en 2014 et présente son nouveau roman " Les salauds devront payer".

 
Sandra Martineau nous présente "Dernière escale", c'est son 4ème roman. Elle nous parle de son travail de documentation, de l'interaction entre les personnages, de l'émotion qui rendent crédible l'histoire. Ce roman est un thriller psychologique bien plus que ses précédents. C'est une analyse de l'adolescence, des rapports frères/soeurs, une réflexion sur la famille. Elle nous dit écrire le 5ème roman à la manière "d'une histoire dont vous êtes le héros"avec différents scénarios possibles... Inspirée par les murders party qu'elel aide à organiser...


----------------------------


09 octobre 2016 - Evènement Facebook

Rencontre, suivie d'un déjeuner avec quatre romancières Julie Moulin, Rachel Kahn, 
Anne Collongues et Colombe Boncenne.  

On y a parlé création, construction d'un roman et de premières fois.

Avec la participation de Serge Joncour.

C'est dans les locaux de la radio France Bleu Maine que nous avons pu assister à cette rencontre, merci au Colombus Café pour les gourmandises et à Charlotte Milandri / Les 68 premières fois pour l'organisation. 

+ d'articles blog :
Serge Joncour nous dit que cela le replonge 18 ans en arrière, et fait remonter des émotions en lui, il est loin son 1er roman. 

"Ecrire un roman c'est comme avoir une vie parallèle", il n'a pour le moment pas d'idées pour son prochain roman. 
Les auteurs présents parlent de leur parcours, de l'annonce, du contexte - lorsqu'on leur a annoncé que leur 1er roman allait être publié, de leurs réactions, de leurs émotions... De l'angoisse de la réécriture de leur manuscrit, des exigences des maisons d'Editions, de la peur face à l'exposition, du choc, de ce qui va "sortir en dehors de soi"... 

Elles évoquent la longueur entre l'écriture et l'édition de ce 1er roman... Un marathon, précis S. Joncour et il nous parle des parcours parallèles d'auteurs ayant sortit leur 1er roman en même temps, qu'il se créé une sorte de famille. 

Il peut y avoir un temps d'attente de plusieurs années entre l'écriture, la réécriture, les corrections, la lecture, relecture et il faut trouver un éditeur...

Les auteurs parlent de la structuration, du plan de leurs romans, de son organisation, des choses qui se mettent en place progressivement... 

Serge Joncour qui vient de publier son 10ème roman nous dit que la vie lui sert de décors pour ses romans, c'est une sorte de brocante, pas de plan dans ses roman, cela se fait au fil du temps. 

Ses influences ? 
Prendre des personnages et les amener au bout d'eux même, il cite Clavel, Simenon, Kessel... Il dit éviter de lire, pour ne pas être influencé et pouvoir sortir quelque chose de soi ou alors comme un élève, il va chercher des choses chez les autres, de la matière pour structurer.  

C'est un pari fou de dire qu l'on peut vivre de ses romans, il faut un certain temps pour être reconnu/publié. Certains prennent une année sabbatique, ont un travail parallèle, il faut de l'auto discipline, ou bien gagner sa vie pour garder une part pour la création... Il faut du temps pour écrire...

 
  Gourmandises...
 

mardi 11 octobre 2016

[salon littéraire] 25ème heure du Mans

  

 En savoir + le site de la 25e heure du livre

 

Dates : Les 08 et 09 octobre 2016 de 10h à 19h
Lieu   : Le Mans (72)

Le samedi, arrivée à l'ouverture, et pour changer je suis passé en premier du coté des associations... 
Les années précédentes j'allais directement voir les auteurs.

J'ai pu discuter 'tolérance, Islam, Europe, écologie...' avec une association qui m'a dit que je pourrais être "militante" avec mon discours... euh non ! lol, discussion très enrichissante qui a bien faillit me faire louper mon rdv devant le stand POLAR, Librairie DOUCET. 

J'y ai donc retrouvé Sandra Martineau, Thierry Berlanda, les 2 François Xavier... 
Petits bonjours et papotages avec les auteurs que je connais déjà.
Rencontre des auteurs que je n'avais pas encore vu en réel - et qui sont dans mes contacts Facebook  : Amédée MALLOCK et Sylvain Forge, dont j'ai pris leurs livres. 

>>  Merci aux auteurs pour les discussions très intéressantes, pour leurs mots, 
leurs sourires et leurs rires. De jolis moments ! 

   
 Sandra Martineau, François-Xavier Cerniac, Amédée MALLOCK,
 Sandra Martineau et Christelle (lectrice) + LES CHOCOLATS !!!!

> Merci à Cécile, Denise et Christelle 
pour leur agréable compagnie.
 
 Avec Thierry Berlanda
L'auteur avec Denise (auteur et lectrice)

NB : petite pensée à l'auteur installée à la droite de Thierry berlanda 
qui a "supporté" nos conversations samedi ET dimanche, Chloé je crois !

*********

 Des conférences :


 
Régis de Sa Moreira, Steevy Boulay, Emma Daumas...


Sandra Martineau, Emmanuel Grand - Noir c'est noir... Polar

 
(Notes prises, je vous en parlerai dans le second article)

J'ai été plutôt raisonnable - petit budget - il a fallut que je fasse des choix ,il y avait trop de tentations ! Je m'en suis plutôt bien sorti, vous allez le voir plus bas. 


*********

 Les gourmandises :

 

Les desserts...
 


*********
 
* Les livres que j'avais déjà et que j'ai fais dédicacer :

 

 
 - Ah François Vallejo, j'ai tellement aimé "Fleurs et sang
- Je suis heureuse d'avoir pu enfin voir Règis de Sa Moreira, j'aime tellement son roman
"'Le libraire", il est aussi adorable que ses livres. 

>>> Je voulais faire dédicacer un livre à Bernard Weber... 
       TROP DE MONDE : 

 *********

* Mes achats :

5 livres :

- "La nuit du Sacre" par Thierry Berlanda, le tome final de la trilogie. 
- "Comme dans un film" Le nouveau roman de Régis de Sa Moreira. 
- "Le parfum de soufre" De sylvain Forge, je vais découvrir.
-  Et en croisant Jérôme Attal, je me suis laissée tenter par le roman de son voisin Arnaud Le Guilcher "Ric-rac".
-  "Le principe de Parcimonie" d'Amédée Mallock.
 
 

   


*********

J'ai croisé et je n'ai pas craqué 
(prochainement... peut-être) : 
 Maëlle Guillaud "Lucie ou la vocation"
Brigitte Kernel " Agatha Christie, le chapeau disparu" 
Emma Daumas "Supernova" 
Gilles Vincent
...

*********
Le dimanche matin

Les 68 premières fois
(Notes prises, je vous en parlerai aussi dans le second article)

 DANS UN PROCHAIN ARTICLE
> photos, liens vers les articles blog en parlant... 

A SUIVRE...